Entre l’inflation et l’augmentation des vols de véhicules, le prix des assurances automobile n’est pas près de baisser en 2024 et les primes seront plutôt revues à la hausse, selon les perspectives du comparateur d’assurances Ratesdotca. 

Les primes d’assurance automobile au Canada ont progressé de 6% entre décembre 2022 et 2023, d’après le rapport de la compagnie.

«Pour suivre l’inflation et les conditions du marché, l’Autorité de réglementation des services financiers du Canada a approuvé des augmentations de taux pour les compagnies d’assurance automobile, qui entreront en vigueur cette année», a expliqué le comparateur d’assurances.

  • Écoutez l’entrevue avec Louis Cyr, courtier en assurances au micro d’Alexandre Dubé via
    :

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette hausse du prix, avec en tête la croissance des vols de véhicules au pays, qui est désormais considérée comme une «crise nationale», d’après Ratesdotca.

«En raison de l’augmentation du nombre de vols, les primes d’assurance multirisque pour les véhicules couramment volés ont augmenté de 25 à 50% au cours des deux dernières années», a rappelé l’entreprise.

Les primes d’assurance pourraient aussi être affectées par les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, les coûts élevés de réparation et d’entretien, ainsi que les réparations plus complexes requises pour les nouveaux modèles de voiture.



ET CHEZ VOUS ?

Votre municipalité est-elle souvent la cible des voleurs de voitures?

Découvrez-le sur cette carte compilée par notre Bureau d’enquête, qui permet de situer à la rue près, dans certaines villes, où des milliers de véhicules ont été volés au Québec depuis le début de l’année.

Municipalité (nombre de vols)

Nombre de vols à une même adresse

Méthodologie

Cette carte des vols de véhicules sur le territoire du Québec couvre l’année 2023, du 1er janvier jusqu’à une date entre le 30 juin et le 12 octobre, selon la ville.

Les données proviennent de la Sûreté du Québec, du service de police de la Ville de Montréal, de la ville de Laval, de la ville de Longueuil, du service de police de la Ville de Gatineau, du service de police de la ville de Québec, du service de police de la ville de Lévis, du Service de police de Sherbrooke, de la ville de Blainville, du service de police de Châteauguay, du service de police de la ville de Mascouche, de la ville de Granby, de la ville de Trois-Rivières, du service de police de la ville de Bromont, de la Régie de police du Lac des Deux-Montagnes, de la Régie de police de Memphrémagog, du service de police de la Ville de Saint-Eustache, du service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, de la ville de Repentigny, de la ville de Mirabel, et d’Équité Association. Certaines ont été obtenues par accès à l’information.

À noter que des municipalités peuvent avoir compté des véhicules comme des motos, des camions ou des bateaux dans leur bilan. Quant aux données de localisation, elles nous ont été transmises sous différentes formes : code postal, coin de rue, rue ou quartier.

Compilation des données : Nora T. Lamontagne et Philippe Langlois, Bureau d’enquête


link

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *